samedi 26 mars 2016

Alzheimer ( Khalid EL Morabethi )



Alzheimer fait le tour de la table
EntiĂšrement nu et avant de se laver le visage,
Car il hait sa nature, ses vĂȘtements et les anniversaires, il ne voudrait pas savoir son Ăąge, 
Alzheimer veut ĂȘtre piano,
Non pas un vieil homme mĂ©chant mais piano,
Non pas un grand-pÚre qui attend son petit déjeuner mais piano,
Non pas un grand-pĂšre qui attend un coup de fil de sa fille mais piano,
Non pas le chaos mais piano,
Juste pour savoir ce qui se passera quand monsieur noir jouera la premiĂšre note,
Juste pour savoir si la mort l’aime,
Juste pour savoir s’il est proche de l’idĂ©al,
Juste pour savoir s’il peut encore avoir mal.
Alzheimer fait le tour de la table,
Sa femme lui dit qu’elle peut le laisser comme un sac,
Qu’elle peut le jeter comme une pierre au bord du lac,
Si elle le tue, elle serait seule, pensait-elle,
Si elle se tue, il serait seul, pensait-elle.
Les sourires tombent,
Les regards tombent,
Les mots tombent,
La pluie tombe
Étrangement,
Lentement,
La mémoire tombe,
La salive tombe,
Une idée tombe,
Une autre feuille d’un arbre tombe
Étrangement,
Lentement,
Avec une telle beauté,
Alzheimer pense que s’il devient piano, le temps va s’arrĂȘter,
Il pense que s’il devient piano, les cris de sa tĂ©nĂ©breuse vont s’arrĂȘter,
S’il devient entiĂšrement piano, la douleur du cancer va s’arrĂȘter, 
Les battements inutiles vont s’arrĂȘter,
Maudit cƓur…
Maudite fleur,
Belle mais angoissante,
Elle est belle mais elle donne ce sentiment de haine, ce sentiment de honte,
Maudit cƓur…
Maudite fleur,
Maudit miroir,
Sale tĂȘte, disait-il,  
Il veut avoir une nouvelle tĂȘte,
Il veut ĂȘtre piano protĂ©gĂ© par une bĂȘte
Maudite image,
Maudit stylo, maudites pages.
Alzheimer fait le tour de lui-mĂȘme
Il dit : ‘’ Je ne veux pas m’enfermer dans une tombe et qu’on annonce ma mort’’
Il veut ĂȘtre piano, bien cachĂ© tout au fond de la mer, comme un trĂ©sor.

Khalid EL Morabethi

Tous droits réservés