dimanche 12 août 2012

L'aveugle et le sourd ( Khalid EL Morabethi )



L’aveugle leva la tète et d’une voix forte, il dit :  
Avez-vous vu un cœur dur entrain de pleurer ?
Avez-vous vu le Bien mentir, trahir, détruire et jurer que seule la vérité se dira ?
Avez-vous vu le Mal écrire des messages d’excuse à ses victimes et prier jour et nuit pour que dieu lui pardonne ?
Le ciel n’arrête jamais d’envoyer des messages
Avez-vous pris le temps de les lire ?
Le ciel n’arrête pas d’envoyer des signes
Avez-vous pensé a comment vous allez mourir ?
Comment peut-on libérer la réalité prisonnière ?
Comment peut-on battre les mensonges ?
Et ce pauvre  reître ami de la solitude, pourra t’il gagner cette guerre ?
Avez-vous vu
La joie dormir terrassée de tristesse
Le bonheur ailleurs, ne dort plus, rongé de chagrin et de faiblesse
Plus loin, derrière les montagnes, la solitude grise d’un Espoir cher
Pourquoi les fils rejettent-ils leur seul père ?
Avez-vous vu
La lune fleurir la tombe de la lumière  
Là bas Le héros judicieux remplit ses heures
D’un vin lourd qui l’aide à supporter le vide et la douleur
Avez-vous vu le philosophe, l’enfant
L’enfant qui veut mettre l’oubli sur son passé
Pour que les douleurs de la mémoire  soient effacées
L’enfant, l’orphelin qui veut tracer le chemin de son futur vers le bonheur
Il n’a pas pu. Malheur

Le sourd regarda le peuple assemblé à nouveau et il dit :
J’ai bien entendu
Avez-vous pu entendre ?
J’entends des cris
La réalité, crie plus fort mais personne ne l’entend
Elle parle à haute voix. Elle parle avec ses sentiments
Écoutez-la. Il n’est pas trop tard. Il est encore temps
Avez-vous pu entendre ?
Le grand cœur, séraphin qui n’arrête pas d’hurler 
Le grand cœur, le vénérable qui n’arrête pas de vous dire ‘’ Ecoutez ‘’
Ecoutez vos cœurs
Ecoutez vos cœurs qui pleurent sans que vous le sentiez
Ecoutez vos cœurs avant qu’ils ne meurent
L’ange, le bienfaiteur, le protecteur, parle encore
Ecoutez moi, écoutez le, écoutez la voix d’or
Peut-être dieu écoutera vos prières. 
Peut-être dieu vous rendra la chose la plus chère.

Khalid EL Morabethi

Tous droits réservés